Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rhino Info Medias

Préparez le café, c'est parti pour PyeongChang 2018

Préparez le café, c'est parti pour PyeongChang 2018

On y est. Après une superbe cérémonie d'ouverture, les XXIIIe Jeux Olympiques d'hiver ont été lancé à PyeongChang, en Corée du Sud. Si le spectacle a fait preuve d'une simplicité rare de nos jours mais tellement appréciable, il a été profondément marqué par le symbole - d'autant plus fort en ces temps difficile - de la participation d'une Corée unie sous le même drapeau. De la présence de la sœur de Kim Jong-Un au côté du président sud-coréen à la flamme olympique portée conjointement par deux hockeyeuses coréennes, l'une du Nord l'autre du Sud, cette cérémonie a montré que l'esprit de l'olympisme n'est pas encore mort. En espérant que Donald Trump ait regardé et compris le message.

Trêve de politique, donc, pour ces 15 jours à venir... mais trêve de sommeil également. Et oui, avec 8h de décalage horaire entre la France et PyeongChang, il va falloir prévoir de se lever très très tôt - ou se coucher extrêmement tard - et une bonne dose de café. En heure française, les premières épreuves de la journée auront lieu aux alentours de 2h du matin et les dernières en tout début d'après-midi. Des horaires qui ne vont pas faire les affaires de France Télévisions, pour qui les évènements sportifs de cette ampleur sont des vecteurs d'audience particulièrement important. Pour programmer par avance vos insomnies, nous avons sélectionné pour vous les temps forts de ces Jeux Olympiques.

Pour consulter les jours et les horaires exacts des épreuves, c'est par là.

Et on commence très fort avec une chance de médaille dès le 1er jour dans l'épreuve du sprint féminin en biathlon. Sport qui devrait nous tenir en haleine sur l'ensemble de la quinzaine puisque les bleu.e.s ont des chances de médaille dans toute les épreuves présentées. Et notamment avec Martin Fourcade, porte-drapeau de la sélection française.

Le ski de fond pourrait aussi ramener quelques breloques grâce à Maurice Manificat et Jean-Marc Gaillard. Tout comme le combiné nordique qui voit le retour en équipe de France de Jason Lamy Chappuis. Les épreuves nordiques seront diffusées dans la matinée en France, de quoi laisser un peu de place au sommeil.

Côté ski alpin, il va par contre falloir se lever aux aurores puisque les épreuves attaquent dès le début de la journée en Corée, soit à 2h en France. Les chances de médaille se trouveront principalement dans les skis de Tessa Worley et d'Alexis Pinturault mais on est jamais à l'abri de surprises. Comme la descente victorieuse d'Antoine Dénériaz en 2006 à Turin.

Sur la glace, la médaille d'or tend plus que jamais les bras aux danseurs Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, archi-dominateurs dans leur discipline. Mais il va encore une fois falloir se tenir éveiller à des heures indécentes. La faute à NBC - le diffuseur américain -, qui, grâce aux 4,38 milliards dépensés dans l'acquisition des droits de retransmission des Jeux Olympiques sur la période 2014-2020 se permet d'arranger le programme à sa sauce. Comme à Rio avec la natation, les épreuves de patinage artistique auront donc lieu en matinée au lieu de l'habituelle soirée. A suivre également Vanessa James et Morgan Cipres. Pour ce qui est du patinage de vitesse et short-track, les chances de voir un.e français.e monter sur le podium semblent assez illusoires.

Enfin, dans les sports extrêmes, les possibilités de médailles sont multiples. Du slopestyle (Tess Ledeux) au ski de bosses (Perrine Laffont) en passant par le halfpipe (Marie Martinod, Kévin Rolland), le snowboardcross (Pierre Vaultier) et le skicross (Jean-Frédéric Chapuis) tou.te.s rêveront de grimper sur la boîte et, pourquoi pas, réaliser un magnifique triplé tricolore comme cela avait été le cas en skicross il y a quatre ans.

D'autres sports sont aussi au programme mais il faudra malheureusement se passer de la France dans ses disciplines, dont le hockey, le bobsleigh, la luge, le skeleton, le curling et le saut à ski. A noter la belle histoire de l'équipe féminine nigériane de bobsleigh qui a réussi à se qualifier. Tout simplement une première pour le Nigeria qui va découvrir les Jeux Olympiques d'hiver en compagnie de l’Équateur, de l’Érythrée, du Kossovo, de la Malaisie et de Singapour.

Bonnes insomnies aux plus courageux.ses ! Sinon, France 4 propose tous les soirs en deuxième partie de soirée un résumé de ce qui s'est passé dans la journée, complétant ainsi l'énorme dispositif mis en place par France Télévisions. Alors, rien que pour ça, merci le service public.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article