Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rhino Info Medias

Une semaine à la télé - Du 02 au 08/04/2018

Une semaine à la télé - Du 02 au 08/04/2018

Vous ne savez pas quoi regarder à la télévision ? La rédaction vous propose chaque semaine sa sélection.

Lundi : Le Prince du Pacifique, légendes polynésiennes et colonialisme

Pour commencer la semaine, Gulli nous offre un voyage en Polynésie, à la fin de la Première Guerre mondiale. Alfred de Morsac (Thierry Lhermitte) y est envoyé pour créer un bataillon de tirailleurs océaniens mais va se confronter à l'intolérance du maître de l'île, le commandant Lefèvre (François Berléand). Il devra aussi composer avec les croyances locales qui voient en lui le héros libérateur, Tefa'aora. Un film qui interroge sur la puissance néfaste qu'a pu être la France dans ses colonies et dont le beau casting est complété par Patrick Timsit et la regrettée Marie Trintignant.

Mardi :  Le Bonheur est dans le pré, à (re)découvrir

C'est un grand classique du cinéma français que C8 s'apprête à diffuser. Le Bonheur est dans le pré a certainement été vu, vu et revu mais il en reste pour autant toujours aussi plaisant à regarder. L'association d'Étienne Chatiliez à la réalisation et de Michel Serrault face à la caméra est un pur régal. Sans oublier les talentueuses Carmen Maura et Sabine Azéma ainsi que les acteurs reconvertis que sont Eddy Mitchell et Eric Cantona.

Mercredi : Je suis Martin Luther King, l'héritage d'une lutte

France Ô rend hommage à une idôle du combat pour les droits des afro-américains dont l'assassinat laisse une profonde séquelle dans l'Histoire des États-Unis. Le documentaire évoque, au travers des interviews de ses compagnons, la vie et les luttes du pasteur dans les États-Unis des années 60. Un cruel écho à l'actualité, cinquante an après la mort de Martin Luther King.

Jeudi : Docteur Dolittle, jeudi détente

Ce jeudi, Rhino vous propose un moment de détente. 6ter diffuse Docteur Dolittle, une comédie familiale à l'américaine qui ravira petits et grands avec un Eddie Murphy - certainement l'acteur le plus (mal ?) imité des États-Unis - en grande forme. Un rôle qui lui va à merveille et qui le fait parler... aux animaux.

Vendredi : Peut-on rire de tout ?, la relève du grand Pierre Desproges

Reprenant la célèbre doctrine de Pierre Desproges, France 3 se demande si elle est toujours vrai trente ans plus tard. S'appuyant sur les témoignages et les sketches d'artistes dont la renommée n'est plus à faire mais aussi de comédien.ne.s de la nouvelle génération, le documentaire démontre que l'humour peut-être toujours aussi piquant. Si l'on a des doutes quant au choix de Laurent Gerra, Gad Elmaleh et Anne Roumanoff du côté des anciens, la présence parmi les etoiles montantes de Blanche Gardin et de Gaspard Proust, entre autres, tend à rassurer sur la valeur du sujet.

Samedi : Olivier de Benoist : 0/40 ans, les regrets du machiste

Spécialisé dans l'humour misogyne et les références aux belles-mères, Olivier de Benoist traverse une crise de la quarantaine difficile. Le voilà pris de remords. Son humour serait-il le fruit d'une obsession ? Après un passage dans un groupe de paroles, celui qui fut le premier à descendre les marches d'On n'demande qu'à en rire retrace sa vie à la manière d'un jeu de tennis. De 0 à 15 ans, de 15 à 30 ans et enfin de 30 à 40 ans, comment Olivier de Benoist est devenu Olivier de Benoist ? Réponse ce samedi sur C8.

Dimanche : L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, le film qui révéla Scarlett Johansson

Robert Redford derrière et devant la caméra, Kristin Scott Thomas et Scarlett Johansson à ses côtés et 2h43 que l'on ne voit pas passer, voilà la promesse alléchante d'ARTE pour conclure cette semaine. Suite a l'accident de cheval qui coûta la vie a sa meilleure amie et la vît amputée d'une jambe, Grace s'enferme sur elle-même. Pour lui redonner le goût du bonheur - et sauver son cheval -, sa mère l'amène dans le Montana où se trouve un dresseur aux dons miraculeux. Petit a petit, des liens vont se tisser dans ce quatuor, poussant les uns et les autres vers le haut. Robert Redford confirmera son statut de sex symbol, Kristin Scott Thomas s'affirmera comme l'immense actrice qu'elle est et Scarlett Johansson éclora aux yeux du grand public. Immense.

A vos télécommandes !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article