Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rhino Info Medias

Rhinocinos : "Blue", plongée dans les profondeurs avec Disney

Rhinocinos : "Blue", plongée dans les profondeurs avec Disney
Avec DisneyNature - qui fête cette année ses dix ans -, la firme aux grandes oreilles affirme sa volonté d'offrir une place de choix aux documentaires animaliers. Après Nés en Chine, Disney part cette fois-ci à la découverte du monde sous-marin (ndlr, il ne s'agit pas d'un remake de La petite Sirène). Réalisé par Keith Scholey et Alastair Fothergill, Blue, sorti le 28 mars, rejoint Félins et Grizzly dans la liste des créations des deux acolytes, le second cité étant également à l'origine d'Un jour sur TerreChimpanzés et Au Royaume des singes, tous trois produits par DisneyNature.
Si le documebtaire n'est pas mal réalisé et nous apprend même des choses intéressantes - notamment sur la communication intra-espèce et les systèmes de défense -, il en oublie presque que l'océan n'est pas habité que par des dauphins, des baleines et des tortues. Il faut dire que le titre de la version française est trompeur. Blue - drôle de manie que de changer un titre en anglais par un autre titre en anglais - fait non pas référence à la couleur de cette vaste étendue d'eau - qui a donnée son petit surnom à notre planète - mais au nom d'un des dauphins que le documentaire suit. D'ailleurs le titre original, Dolphins, est bien plus représentatif du sujet abordé. Parmi les rares petites bêtes hors représentants habituels de la faune sous-marine, la squille multicolore - un genre de crevette aux allures de boxeuse - se promène tout au long du film tel un fil rouge. Malheureusement, elle semble plus arriver là comme un cheveu sur la soupe qu'autre chose.
La discrétion de la musique qui laisse place aux bruits de la mer - même si certains bruitages paraissent un peu surfaits - et la voix-off apaisante de Cécile de France font de Blue un documentaire agréable à regarder. L'on est toutefois très loin du niveau d'Océans - distribué aux États-Unis sous le label DisneyNature - ou de Planète bleue - documentaire britannique diffusé récemment sur France 2.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article