Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rhino Info Medias

Agression sexuelle à "Koh-Lanta", nouveau scandale chez ALP

Agression sexuelle à "Koh-Lanta", nouveau scandale chez ALP

Il n'y aura pas de 23e saison de Koh-Lanta. Du moins, pas de suite. Adventure Line Productions - ALP, société productrice du programme - l'a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi. En cause, "un événement survenu entre deux candidats".

Un candidat accusé d'agression sexuelle

C'est au cours de la quatrième nuit de l'aventure que l'incident est arrivé. Longtemps ALP est restée laconique sur cet "événement", avant que les rumeurs d'agression sexuelle ne soient confirmées par sa directrice. Alexia Laroche-Joubert, à la tête de la société depuis 2016 et qui s'est rendue immédiatement sur place, a indiqué dans la journée qu'"une concurrente a fait état de faits susceptibles de relever d'une agression sexuelle". Le candidat visé par cette plainte dément lui formellement. Quoi qu'il en soit, la boîte de production a choisi d'annuler la suite du tournage. Une décision dont a pris acte TF1, qui l'a qualifiée de "prudente, responsable et conforme aux valeurs de Koh-Lanta".

Un manque à gagner important

Pourtant, la chaîne s'assoit là sur vingt millions d'euros et quatorze prime-times. Le jeu d'aventure est aussi un pourvoyeur d'audiences important pour TF1. 4 793 000 téléspectateurs étaient ainsi présents devant Koh-Lanta ce vendredi. Diffusé quelques heures après l'annonce de l'annulation de la nouvelle saison, le programme a perdu moins de 100 000 fans en comparaison de la semaine précédente. Le combat des héros ne devrait donc visiblement pas être impactée par le scandale et être suivi jusqu'au bout par son public. Peut-être cette saison récupèrera-t-elle même Denis Brogniart pour sa grande finale ? L'animateur étant au Fidji pour le tournage de la désormais ex-prochaine saison, il avait été prévu de changer le format habituel du dernier prime-time. Exit le plateau en présence des candidats malheureux et le dépouillement en direct pour connaître le nom du ou de la grand.e gagnant.e mais une révélation par Denis Brogniart dans une vidéo pré-enregistrée depuis les Fidji. La suite des événements nous le dira.

Troisième scandale en cinq ans

ALP n'en est pas à son premier scandale. Déjà, Koh-Lanta avait du être annulé en cours de tournage. C'était en 2013. Cette année-là, Gérald Babin - un concurrent - était décédé au cours de la première épreuve de l'aventure. Une mort qui avait été suivie quelques jours plus tard par le suicide de Thierry Costa - médecin attitré du jeu - ne supportant plus la pression qui lui était mise. Pourtant le programme avait su se relever et redorer son blason, notamment grâce à des examens physiques très poussés réalisés pendant le casting. Koh-Lanta avait pu repartir grâce à cela mais, cette fois, il sera compliqué d'assurer qu'un.e candidat.e n'agresse pas sexuellement un.e de ses camarades. L'on pourrait donc assister à la fin d'un des programmes phares de TF1. Si ce n'est d'une boîte de production présente dans le circuit depuis vingt ans. Car ALP, outre ces deux affaires Koh-Lanta, a été touchée en 2015 par un scandale qui a profondément marqué les esprits. Lors du tournage de Dropped - un jeu d'aventure avec des célébrités -, deux hélicoptères étaient entrés en collision, provoquant la mort des deux pilotes, de cinq membres de l'équipe de tournage et de trois participants (Alexis Vastine, Camille Muffat et Florence Arthaud). La société a d'ailleurs récemment été condamnée pour "faute inexcusable" dans le procès qui l'opposait à la famille de Laurent Sbasnik, caméraman décédé dans l'accident. Les prochaines semaines vont être essentielles pour la filiale de Banijay, qui devra parvenir à se justifier et offrir des garanties si elle ne veut pas mettre la clé sous la porte.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article