Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rhino Info Medias

1 Jour - 1 Poilu, le défi collaboratif en hommage aux héros de la Grande Guerre

Capture d'écran du site 1jour1poilu.com

Capture d'écran du site 1jour1poilu.com

En ce jour de souvenir de la capitulation allemande lors de la seconde Guerre mondiale, Rhino Info Medias s'intéresse à une belle initiative. Celle-ci concerne la première Guerre mondiale et, plus précisément, ses victimes. 1 Jour - 1 Poilu, c'est le défi que s'est lancé un internaute un soir de novembre 2013.

Des archives de l'Armée à la twittosphère

C'est en découvrant la mise à disposition par le Ministère de la Défense sur le site Mémoire des hommes de l'ensemble des fiches des soldats "Morts pour la France" au cours de la Grande Guerre que Jean-Michel Gilot eu l'idée de lancer 1 Jour - 1 Poilu. Le but ? Transcrire l'intégralité des 1 422 776 fiches numérisées avant le 11 novembre 2018, date anniversaire des cent ans de l'Armistice de la première Guerre mondiale.

Quelques mois plus tard, et afin de toucher le plus de monde possible, Jean-Michel Gilot ouvre le compte Twitter @1J1Poilu. Il s'y engage à indexer chaque jour jusqu'à la date fatidique la fiche d'un Poilu et appelle les adeptes du réseau social à faire de même. Il avait alors devant lui 1 563 jours et un travail colossal en perspective.

Un pari relevé avec brio...

Le 30 avril dernier s'est terminée la transcription des fiches, 197 jours avant le 11 novembre. Un défi collaboratif qui est devenu au fil des ans une vraie réussite et auquel ont pris part plus de 2 500 personnes. Le projet a su toucher le cœur des gens, beaucoup indexant les fiches de soldats portant le nom de leur famille ou venant de leur région d'origine. Jusque de l'autre côté de l'Atlantique, des internautes ont pris part à une aventure qui a su parler au public et s'associer à l'actualité. Ainsi, il a été proposé aux internautes, au cours du Tour de France 2017, de transcrire les fiches de Poilus venant des communes traversées par les coureurs. Une belle manière de se souvenir et de s'identifier à ceux qui ont sacrifiés leur vie pour que l'on puisse vivre la nôtre.

...mais oublié par les Autorités

Le Ministère des Armées (anciennement de la Défense) s'est félicité de la réussite du projet d'indexation en oubliant totalement d'évoquer dans son communiqué l'initiateur et les milliers de contributeurs d'1 Jour - 1 Poilu. Une réaction qui a fortement déplu aux internautes et attristée Jean-Michel Gilot, d'autant que le projet avait été labellisé par L’État en 2015. Aux lumières de la gloire, d'aucuns oublient les chevilles qui les ont portés.

Une magnifique contribution à l'Histoire

Au-delà du travail de fourmi accompli par tous ces passionnés en mémoire des héros disparus de 14-18, 1 jour - 1 Poilu a une vraie valeur historique et scientifique. Grâce à ces retranscriptions, le travail des historiens va être grandement facilité et l'Histoire pourrait bien se révéler sous un nouveau jour. Les premières constatations amènent à penser, par exemple, que ce ne serait pas le 22 août 1914 - comme affirmé jusqu'ici - mais le 25 septembre 1915 qui fut le jour le plus meurtrier pour l'armée française. D'autres découvertes devraient suivre, cent ans après la fin de ce qui a été l'un des événements les plus traumatisants du XXe siècle. Surtout, cela ouvre aux citoyens un superbe livre dans lequel une partie de l'histoire de leur famille est peut-être écrite.

Aux côtés de Jean-Michel Gilot, l'on saluera l'abnégation de Laurent Veyssière - conservateur général du patrimoine de la Mission 14-18 - et de Sandrine Aufray - ancienne chef de projet du site Mémoire des hommes - pour faire vivre et réussir 1 Jour - 1 Poilu.

Pour en savoir plus, vous pouvez accéder au site d'1 Jour - 1 Poilu ici.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article